La raie de Chardin XVIIIème

Comment s’organiser pour préparer l’oral du brevet. En 4ème dans le cadre de la période sur le fantastique.

Le travail se fait obligatoirement en binômes .

 Séance 1

untitled.bmp

Présenter: l »oeuvre commentée dans Le Petit Léonard n 134, mars 2009 p 18

Lecture des explications, puis demande de recherches sur :

- Le Boeuf écorché de Rembrandt

- Pour les bons élèves : proposer qu’ils fassent une lecture au tableau d’un passage au choix de Proust.

- Définition d’une nature morte.

Séance 2

Apporter une définition détaillée de nature morte avec la place importante accordée à Chardin dans ce genre pictural.

Faire faire par binome en classe une introduction pour l’exposé : mêler les informations biographiques, techniques sur l’oeuvre (Louvre, dimensions), et les informations données par le polycopié sur la nature morte.

Finir par des questions auxquelles il faudra réfléchir : originalité de La Raie par rapport au genre traditionnel, ce tableau est-il poétique? symbolique?

Séance 3

Faire lire le texte de Proust et faire souligner un passage intéressant au choix.

La plus remarquable description qu’on en puisse donner est celle de Marcel Proust : 

« Maintenant venez jusqu’à la cuisine dont l’entrée est sévèrement gardée par la tribu des vases de toute grandeur, serviteurs capables et fidèles, race laborieuse et belle. Sur la table les couteaux actifs, qui vont droit au but, reposent dans une oisiveté menaçante et inoffensive. Mais au-dessus de vous un monstre étrange, frais encore comme la mer où il ondoya, une raie est suspendue, dont la vue mêle au désir de la gourmandise le charme curieux du calme ou des tempêtes de la mer dont elle fut le formidable témoin, faisant passer comme un souvenir du Jardin des Plantes à travers un goût de restaurant. Elle est ouverte et vous pouvez admirer la beauté de son architecture délicate et vaste, teintée de sang rouge, de nerfs bleus et de muscles blancs, comme la nef d’une cathédrale polychrome. À côté, dans l’abandon de leur mort, des poissons sont tordus en une courbe raide et désespérée, à plat ventre, les yeux sortis. Puis un chat, superposant à cet aquarium la vie obscure de ses formes plus savantes et plus conscientes, l’éclat de ses yeux posé sur la raie, fait manœuvrer avec une hâte lente le velours de ses pattes sur les huîtres soulevées et décèle à la fois la prudence de son caractère, la convoitise de son palais et la témérité de son entreprise. L’œil qui aime à jouer avec les autres sens et à reconstituer à l’aide de quelques couleurs, plus que tout un passé, tout un avenir, sent déjà la fraîcheur des huîtres qui vont mouiller les pattes du chat et on entend déjà, au moment où l’entassement précaire de ces nacres fragiles fléchira sous le poids du chat, le petit cri de leur fêlure et le tonnerre de leur chute[5]

Henri Matisseadmirait beaucoup Chardin : « Oui, je vais souvent au Louvre. C’est l’œuvre de Chardin que j’y étudie le plus. Je vais au Louvre pour étudier sa technique » (Écrits et Propos sur l’art (Paris, 1972). En 1896, il réalise une copie de La Raiequi se trouve au musée Matisse du Cateau-Cambrésis. Boudin et Soutine feront eux aussi des pastiches de la Raie

  Séance 4

Le plan de l’exposé

Organisation générale de l’oeuvre

Analyse détaillée

Séance 5

Mes impressions personnelles par rapport aux questions esthétiques posées en introduction.

Prolongements sur Matisse et Cézanne

Cézanne Les natures mortes  (Le Musée miniature, Herscher) et Matisse , magazine Dada, les fauves, A table (Nature morte au tapis rouge).

Séance 6.

Visionnage de la collection Palettes, Sur Chardin avec prise de notes des binômes.

Pour faire une synthèse pour les élèves en difficultés : Comment parlet du louvre aux enfants, d’Isabelle Bonithon Courant, éditions Le Baron perché,  p 145.

Pour ouvrir le travail faire un court exposé sur Cézanne (faire voir des oeuvres dans des livres d’art)

Et pour Matisse, voir un site très intéressant d’un professeur d’art plastique qui compare Les poissons rouges de Matisse et de Lichtenstein : Collège Missy, arts plastiques

Il y a aussi des idées de prolongements créatifs.

Dire aux élèves : vous devez faire une conférence orale sur Chardin, la Raie, introduction, développement, prolongemets, mais aussi créer à votre tour une nature morte

- à la manière de Chardin avec des objets de chez vous (peinture ou photographie)

- un poème autour d’objets.

- un collage ou un pastiche de la Raie.

Pour s’amuser, mon interprétation libre.

photo0478.jpg

 

 

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

Du polar à lier |
Broderies |
Instantanés littéraux d'Afr... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Abandons
| clopidogrelfr
| "UNE OMBRE SUR L'ÉPAULE"